Croisières

 

 

Mer Egée, mer de Crète et Méditerranée baignent la Grèce. Naviguer dans ces eaux, berceau de notre civilisation, est un enchantement visuel et une profonde émotion intellectuelle. Sur le pont supérieur,  le gout de l’ouzo dans la bouche et le meltem qui apporte les saveurs de la végétation cycladique, 5000 ans d’histoire vous contemplent. Arriver au soleil couchant dans la baie de Santorin est un moment inégalable. Plus au sud, Cnossos et le légendaire labyrinthe du Minotaure. A l’est, autour de Rhodes, vous croiseriez le sillage des Croises sur les chemins de Jérusalem. Plus au nord, au cœur de l’Egée,  le long des cotes d’Asie Mineure vous entr’apercevrez la galère d’Agamemnon se rendant à Troie et vous croiserez la mémoire d’Ulysse.

 

 

8-j. Merveilles de l'Egée

Nous organisons vos excursions terrestres aux escales suivantes:

RHODES


La citadelle médiévale, entourée d'un périmètre de quatre kilomètres carrés fermé par une enceinte abrite en son sein, dans l'Hôpital des Chevaliers, le Musée archéologique qui comprend de nombreux vestiges de toutes les périodes historiques de l’île, tandis qu’à quelque distance du musée se trouve la Résidence des Sept Langues et celle des Grands Maîtres, construite sur le modèle du Palais des Papes à Avignon, laquelle fut détruite par les Turcs et reconstruite par les Italiens.
Lindos, se trouvant à une cinquantaine de kilomètres de Rhodes, est le plus beau village de l’île, avec ses rues étroites et ses maisons blanches, dont la plupart possèdent encore les décorations extérieures qui remontent au XVe siècle.
Le village est dominé par l’Acropole, construit sur le sommet d’un haut plateau. On y trouve les vestiges du sanctuaire et du temple d’Athéna Lindia, le reste du portique des Propylées, ainsi que les vestiges du temple de Dionysos.


PATMOS

Patmos est une île grecque faisant partie de l'archipel du Dodécanèse, dans la mer Égée. C’est sur cette île paisible que Saint Jean rédigea l’Apocalypse durant son exil de la ville d’Ephese. La grotte où il aurait vécu abrite aujourd’hui le couvent de l’Apocalypse. Au XIIe siècle, l’abbé Christo doulos édifia le monastère de Saint-Jean l’Evangéliste sur l’un des points culminants de l’île. Son Trésor recèle des icônes et des manuscrits d’une valeur inestimable. Cette petite île du Dodécanèse, joliment fleurie par les lauriers roses, est un lieu de pèlerinage pour les orthodoxes et les chrétiens occidentaux, car c’est ici que l’apôtre Jean reçut la révélation divine.

MYCONOS


La plus cosmopolite des îles grecques attire, à juste titre, des touristes du monde entier. Mykonos offre un contraste de collines rocheuses et de plages. Hora, la capitale, s’étale autour d’un port coloré où de modestes bateaux de pêche côtoient les plus luxueux voiliers. Les petites rues de la ville présentent un assemblage d’éclatantes maisons blanches cubiques aux balcons chaulés, de petites échoppes et de minuscules églises, serrées les unes contre les autres. Depuis environ 50 ans, les habitants de l’île ont découvert les ressources offertes par l'industrie touristique qui, de nos jours, représente la principale ressource de Mykonos.
Dans le chef-lieu de l’île, Chora, le monument le plus visité est l’église de la Panaghia Paraportiani qui se trouve dans le quartier du Kastro. Sous le Kastro se trouve le quartier que l'on appelle ‘ la petite Venise’, en raison de ses maisons directement construites sur la mer, comme on les voit dans la lagune Vénète.

SANTORIN ou THIRA

Santorin est un petit archipel d’îles volcaniques situé au milieu de la mer Égée, entre le continent et l’ile de Crète. Le nom Santorin lui fut donné par les Vénitiens au XIIIe siècle en référence à sainte Irène. Le spectacle qu'offre ce site lorsqu'on arrive en bateau par la face abrupte de l'île est l'un des plus majestueux et impressionnants que l'on peut voir en mer Egée. Les découvertes révèlent l’existence d’une ville très riche et très dynamique, ensevelie sous les cendres volcaniques comme Pompéi.
Parmi les objets de céramique, les ustensiles en pierre et en bronze, les bijoux et les petites œuvres d’art, on distingue des fresques qui attestent du niveau artistique élevé qui régnait dans l'île.
Selon certains chercheurs, Thera n'était rien d'autre que la mythique Atlantide, cette terre porteuse d’une civilisation plus évoluée qui fut ensevelie sous la cendre, détruite par un raz-de-marée.
Le village d’Oia offre par contre une idée de la vie traditionnelle de Santorini : les maisons, peintes en jaune vif, avec leur toit en forme de coupole de couleur cobalt, se détachent sur de petites rues étroites en marbre.

HERAKLION (ILE DE CRETE)


Avec ses 200.000 habitants, Héraklion est depuis 1972 la capitale de l'île. Non loin de la ville, le palais minoen de Cnossos découvert par Sir Arthur Evans au XIX ème siècle est le plus grand site archéologique de l'île et permet aux visiteurs de découvrir grâce à la restauration et l’imagination de son architecte, l’art et la vie de cette grande civilisation Minoenne.
Son musée archéologique détenteur de la plus importante collection d’objets minoens est d’une renommée mondiale. C’est la patrie de l’écrivain  Nikos Kazantzakis mais également du peintre Domenico Theotokopoulos, plus connu sous le nom  El Gréco qui naquit à Fodélé et tenta sa chance en Espagne. Le  marché d’Héraklion montre la richesse de l’agriculture crétoise et ses bienfaits tandis que les touristes découvrent avec délice la qualité de sa cuisine dans les nombreuses tavernes qui parsèment la ville et ses environs, sans oublier ses plages toutes proches et très fréquentées par la population locale et les touristes venus du monde entier.

NAUPLIE


Une des rares villes grecques à avoir conservé son cachet ancien, avec sa citadelle vénitienne, ses maisons néoclassiques et ses ruelles étroites, Nauplie est le point de départ pour visiter les sites d'Epidaure et Mycènes. Ancienne capitale de la Grèce, Nauplie est une petite ville très pittoresque. Située à 30 km du site archéologique d'Epidaure et à 56 km de Corinthe, elle offre plein de charme. Le fort Palamède, citadelle construite en grande partie par les Vénitiens en 1711, sur la base de fortifications du XIIIe siècle, offre un superbe panorama du golfe de Nauplie. Un escalier de 917 marches vous y emmène depuis la place Nikitara.


OLYMPIE (port de Katakolon)
Il s'agit d'un petit port fondé vers la moitié du XIXe siècle et inévitablement lié au site légendaire d'Olympie, de par sa proximité. A l’origine, Olympie serait une localité pastorale choisie directement par la déesse Héra (Junon), épouse de Zeus, afin de promouvoir son culte aux yeux des Grecs. Olympie est le lieu de culte mythologique le plus important de la Grèce antique avec le sanctuaire de Delphes. C'est là que naquirent les jeux Olympiques en 776 avant JC. Il est encore possible de voir, à l'intérieur du vaste espace du stade, les lignes de départ et d'arrivée des courses. Le musée abrite toute l’histoire de la région ainsi que la superbe sculpture de l’Hermès de Praxitèle.

CORFOU


Allongée aux confins de l'Épire, l'île de Corfou (592 km2) est la plus septentrionale et la plus peuplée des îles Ioniennes : elle compte 92000  habitants, dont  37000 pour sa capitale. C'est une île oblongue en forme de faucille, sa largeur varie de 7 à 21 km. Les côtes de Corfou présentent une grande variété. La côte orientale est peu accidentée et découpée de baies dont celles de Lefkimi. La côte occidentale est plus abrupte et rocheuse: elle est creusée de ravissantes petites criques. L'île est entourée de nombreux ilots, comme  le célèbre de Pondikonissi dite" île de la Souris ". Homère, Xénophon, Casanova, Sissi et tant d'autres lui vouèrent une réelle adoration. Son charme et sa beauté resplendissent. Corfou est le paradis des lieux mythiques et des monuments historiques, elle est un havre de paix où l'hospitalité de ses habitants, les Corfiotes, nous invite à sa découverte...

EPHESE (port de Kusadasi)

Charmante station balnéaire de la côte égéenne turque, Kusadasi est célèbre pour ses eaux turquoise, ses plages de sable fin et sa grande marina. Plus au Sud, les villes antiques de Priène, Melitus et Didymes vous dévoilent des civilisations sophistiquées aujourd’hui disparues. Mais Kusadasi est aussi plus connue pour être la porte d’accès au site archéologique d’Ephèse, l’une des plus grandes découvertes archéologiques au monde. Les recherches continuent dans cette cité vieille de 4.000 ans, et on suppose qu’au moins la moitié de la cité est toujours enfouie. Ses rues de marbre sont bordées de monuments architecturaux majeurs : le temple d’Artémis, une des sept  merveilles du monde antique, la bibliothèque de Celsius, le Temple d’Hadrien, la Porte de Mazeus ou encore  le théâtre, sont autant de merveilles à découvrir lors de votre escale à Kusadasi.

 

 

 

 

 

SEJOURS


TRANSPORT AERIEN


Pour plus d'informations concernant la grèce , priere de cliquer sur l'image pour entrer sur le site officiel de l'office national du tourisme grec':